Pourquoi il faut éviter de débloquer son épargne salariale cette année09/04/2018  



Avis aux salariés, depuis le 1er janvier 2018, il n’est plus possible de procéder au déblocage anticipé de l’intéressement versé par défaut sur un PEE (en cas de non-réponse sur l'affectation des sommes) dans un délai de 3 mois, le dispositif transitoire de rétractation instauré par la loi Macron de 2015 ayant pris fin au 31 décembre 2017. Les cas classiques de déblocage anticipé de l’épargne salariale demeurent.
Mais surtout, les sommes perçues au titre de la participation ou de l’intéressement, perçues directement, c’est-à-dire non affectées dans un plan d’épargne entreprise (PEE) ou un plan d’épargne retraite collectif (PERCO) seront considérées comme des revenus exceptionnels sur l’année 2018. Il en est de même pour les sommes retirées d’un plan d'épargne en dehors des cas légaux de déblocage anticipé. Dans ces conditions, les montants correspondants seront imposés et ne bénéficieront pas du système de neutralisation fiscale (année blanche) dans le cadre du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu mis en place à compter de 2019.


 Autres articles sur le même sujet :
Qui veut tester le prélèvement à la source !

La mise en œuvre du prélèvement à la source (PAS) de l'impôt sur le revenu a été reportée au 1er janvier 2019. Une phase de test (pilote) est en cours depuis début juillet 2017.

Prélèvement de l'impôt à la source : quel taux choisir ?

Le système de prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu est un Bing Bang fiscal qui met fin à un système déclaratif où les contribuables étaient imposés l’année suivant celle de la perception des revenus. Concrètement, qu'est-ce que cette réforme devrait changer pour les entreprises et les particuliers ?

Les versements augmentent dans les dispositifs d'épargne salariale

Plus de 10 millions de salariés sont concernés par l'épargne d'entreprise. Selon l'Association française de la gestion financière (AFG), au 30 juin 2016, les versements nets ont doublé en un an sur les dispositifs d'épargne salariale pour atteindre 3 milliards d'euros.

L’épargne salariale a le vent en poupe !

Après trois années consécutives de repli, le montant moyen perçu en 2014 par les salariés au titre d'un dispositif d'épargne salariale a progressé de 1,9 % pour s'établir à 2 311 €, selon le bilan annuel de la DARES (service d'études du ministère du travail).

Comment débloquer son Perp ?

Le projet de loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, prévoit une mesure autorisant les titulaires d'un plan d'épargne retraite populaire (PERP) de faible valeur à débloquer leur épargne par anticipation.

Pourquoi le système des retraites va déraper

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a publié son rapport annuel qui conclut sur une nouvelle dégradation des équilibres financiers du système des retraites.